Vers le bannissement d’une partie des véhicules de transport ?

Le parlement européen vient d’adopter un projet de règlement visant à limiter les rejets de CO2 des véhicules de transport lourds.

Les cibles de réductions fixées aux constructeurs eux-mêmes sont ambitieuses et ce dès 2025 avec une échéance à 2030. La pression exercée sur les constructeurs concerne le nombre de véhicules « propres » mis sur le marché en proportion de leur catalogue actuel.

Effet sur les entreprises utilisatrices de véhicules lourds

flickr-Jean-louis_zimmermann_centre routier (TOULON-sur-ALLIER,FR03)Le parlement et la Commission européenne n’ont sans doute pas tout dit, ni les Etats membres non plus. Car après avoir imposé aux constructeurs la mise sur le marché aux forceps de véhicules lourds « propres », la suite évidente devient le bannissement, dans la foulée, des véhicules lourds jugés trop polluants. Les maires de grandes capitales, comme la maire de Paris l’a fait pour plusieurs catégories de véhicules , seront immédiatement tentés d’exclure de leurs agglomérations les camionnettes et autres camions qu’ils jugeront malsains.

Cela impliquera pour les transporteurs, les transporteurs de messagerie et les artisans gros utilisateurs de camionnettes, de s’équiper de modèles « propres ».

La déduction conduit vers le fait d’envisager deux choses :

  • réduire immédiatement le renouvellement de la flotte de véhicules lourds et ne réserver les investissements qu’aux moyens dont le renouvellement est indispensable,
  • provisionner, dans les comptes de l’entreprise, les acquisitions contraintes, dont le prix sera sans doute plus élevé que les véhicules actuels du fait de la mise en œuvre de technologies plus sophistiquées.

Hausse du prix des matériels roulants.

flickr_Paul-Evans_REGESTA RENAULT MAGNUM WGM6V02Si le parlement européen ajoute avec assurance que cela est possible avec les technologies existantes, aucun élément n’est donné sur l’impact du prix des technologies. Car les technologies qui n’ont pas encore connu de grande diffusion sont chères avant que la courbe d’apprentissage de production et la maîtrise des procédés autorisent les baisses de prix.

Les véhicules lourds vendus seront sans doute plus chers pendant quelques années. Il est illusoire de dire que les baisses de consommations qui peuvent être attendues permettront d’absorber instantanément le surcoût des équipements. Un calcul mathématique de niveau 5ème permettra de s’en assurer avant d’avancer toute conclusion.

Enchérissement des coûts de transport ou d’intervention des artisans.

L’autre effet collatéral qui pourra arriver est la répercussion sur les prix de vente, du montant de l’investissement « contraint » que l’artisan ou la société de transport seront obligés de faire par suite  de décision de l’interdiction de rouler avec un véhicule « bannis » dans une agglomération. Ce phénomène est à mettre en parallèle avec celui survenu suite à la suppression de zones de stationnement dans les agglomérations pour rendre la ville aux piétons et autres usagers.


 

A la suite de cette annonce, une veille devrait être conduite par les entreprises de transport ou les fédérations professionnelles, pour savoir quand la Commission européenne décidera de mettre en œuvre ce règlement.

En fonction de leur visibilité, les entreprises ont les moyens d’agir pour limiter leurs investissements avant de subir une dépense « contrainte » d’équipement qui pourrait les mettre en difficulté pour continuer à exercer leur activité.

Le législateur devrait avant chaque décision évaluer les effets collatéraux de ses choix, sur l’économie (suspension des investissements avant les acquisitions contraintes).

Illustration :
photos libres de droits sur Pexels.com et flickr.com
Paul Evans : REGESTA RENAULT MAGNUM WGM6V02 (Flickr.com _ usage commercial autorisé)
Jean-louis_Zimmermann :centre routier (TOULON-sur-ALLIER,FR03) (Flickr.com _ usage commercial autorisé)
Pixabay : bank-note-euro-bills-paper-money-63635 (Pexels.com)
#Union_Européenne  #Commission_européenne  #transport_routier  #règlement  #parlement_européen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.