Défaillances d’entreprises : le suivi INSEE

Depuis 2014, les défaillances d’entreprises suivies sur 12 mois glissants par l’INSEE étaient en diminution constante.

Mais, le point d’inflexion semble bien avoir été atteint en Mai 2018.

De 63322 défaillances annuelles à 52755

La publication régulière du nombre de défaillances enregistré par l’INSEE est un signal assez révélateur de l’état de santé économique du marché, aussi bien français qu’international.

chart_close_up_data_desk_photo-590022_by_LukasSuivre cet indicateur présente deux intérêts :

  • défaillances en hausse : la vigilance au regard des créanciers de l’entreprise doit être accrue et les ressources engagées pour cette activité doivent être à la hauteur des enjeux. La surveillance de la santé des clients de l’entreprise peut s’avérer être d’importance vitale pour l’entreprise,
  • défaillances en baisse : la vigilance au regard des créanciers peut être légèrement allégée et la ressource allouée à cette mission peut être réaffectée à d’autres activités devenues plus prioritaires.

Cet indicateur est à mettre en corrélation avec l’indicateur de climat des affaires, dont on observera uniquement les tendances.

Mais pourquoi se limiter aux seuls clients ?

Ces derniers permettent les rentrées d’argent et le fait de garder sous contrôle le BFR de l’entreprise.

Mais l’état de santé des fournisseurs ne mérite-t-il pas la même surveillance ?

Bien sûr que si ! L’évaluation du risque fournisseurs a autant d’importance que le risque clients.

Pour les entreprises manufacturières, ou les entreprises de services qui font appel à des sous-traitants, l’absence de fournisseurs par défaillance entraine une baisse rapide des ventes :

  • les biens ou les services ne peuvent être livrés aux clients,
  • les délais attendus par les clients ayant signé les commandes ne peuvent être tenus
  • les clients deviennent mécontents et passent généralement à la concurrence.

On voit bien qu’il est aussi indispensable de surveiller l’état de santé financier des fournisseurs.

Les défaillances en hausse.

Depuis mai 2018, et après plusieurs années de baisse continue, le nombre de défaillances d’entreprises sur 12 mois glissants est repartis à la hausse pour le 6ème mois consécutifs.

grey_steel_chain_on_orange_surface-photo-1061141_by_Miguel_A_PadrinanCela implique deux possibilités.

Pour les entreprises déjà familières de la surveillance de l’état financier des clients et des fournisseurs : ces entreprises devront revenir à une surveillance plus intense.

Pour les entreprises qui n’opèrent pas de façon régulière il est souhaitable :

  • qu’elles définissent une méthode de suivi des clients et des fournisseurs,
  • qu’elles prévoient les actions à conduire en cas de mauvaise santé financière de leur client ou leur fournisseur.

L’anticipation est au coeur de la sûreté de l’entreprise. La veille (inclue dans l’intelligence économique) devrait inclure la surveillance de la santé des clients et des fournisseurs, et de la tendance globale des défaillances d’entreprises.

Les travaux de lINSEE ne servent que de données d’entrée des processus de maîtrise des risques clients et fournisseurs.

Ils sont un complément à d’autres sources d’information, comme COFACE qui évalue la conjoncture et les risques internationaux (risques pays).


L’article de l’INSEE sur les défaillances d’entreprises : c’est ce lien.
L’INSEE fournit aussi des études de défaillances d’entreprises secteur par secteur. C’est avec ce lien-ci.

Illustrations :
Photos libres de droit sur Pexels.com
Image d’entête : usine_textile par Pixabay (pexels.com)
chart-close-up-data-desk-590022 par Lukas (pexels.com)
grey_steel_chain_on_orange_surface-photo-1061141 par Miguel_A_Padrinan (pexels.com)

 

#INSEE #défaillances_d_entreprises #risques_clients  #risques_fournisseurs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.