La coopération au cœur des livrables

Les rapports d’évaluation suite à la mission qui m’a été confiée à l’étranger sont terminés.

Au-delà des simples constats, le cadre fixé par mon donneur d’ordre comprenait, en trame de fond, la volonté d’accroître la relation client-fournisseur, et notamment la coopération à des fins mutuellement bénéfiques.

De ce fait, les rapports comprennent les constats, mais également une liste de suggestions pour travailler sur ces pistes de progrès.

Le but est donc de faire en sorte que le destinataire final du rapport (des sociétés industrielles) puisse :

  • faire « son marché » parmi les constats et les suggestions,
  • hiérarchiser ses priorités et les argumenter,
  • passer les solutions par le tamis d’une vue globale de l’entreprise pour aboutir à des solutions systémiques qui seront les seules durables dans le temps,
  • faire une restitution de son plan chez le donneur d’ordre afin de lui permettre, lui aussi lors d’une visite, de pénétrer dans l’intimité des fabrications du donneur d’ordre.

La coopération implique, à mon sens, la confiance et une certaine réciprocité de traitement.

#coopération

Photo d’illustration libre de droit : Pexels.com
Photo de Mohammad Danish (black-twist-pen-on-notebook)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.