Mince ! LinkedIn est amnésique… surtout quand ça l’arrange !

[Temps de lecture : 1’30 »]

Ca doit être ça, l’I.A., l’intelligence artificielle !

Artificielle dans tous les sens du terme, à moins que le terme exact ne soit intelligence superficielle 🙂

La pub tout azimut ou la pub « suivant nos centres d’intérêts ».

Comme moi, vous avez dans votre fil de l’actu des publicités. Ce sont celles qui arrivent parce que vos contacts sont abonnés à une page entreprise. Ou encore, celles liées à vos centres d’intérêts : la publicité choisie avec la fonction « gérer les préférences de mes publicités ». J’adore la formule qui rend « sociologiquement acceptable » ce qui ne l’est qu’à moitié : « mes publicités » comme si c’était les miennes et que j’adorais cela au point de vouloir en voir une montagne …

Personnellement, j’ai choisi de ne pas donner trop d’information à LinkedIn, ni à d’autres d’ailleurs. Donc, je n’ai pas sélectionné de centre d’intérêt. La publicité arrive, pas tout à fait « au petit bonheur la chance »(pour prendre une expression que les personnes nées au siècle dernier connaissent), car le grand Algorithme est là, tout proche.

Dans tous les cas, la publicité, centres d’intérêt choisis ou pas, reste de la pollution du fil de l’actu. Mais il faut bien que les GAFAM gagnent leur maigre pitance (‘ va falloir que je me calme sur les mots datant du siècle précédent).

linkedin_amnésiqueD’ailleurs, pour ne pas être trop incommodés, LinkedIn (et ses homologues) nous ont prévu des petites fonctions sympa. Et là, ça devient tout juste jubilatoire. Pensez donc ! Surtout quand c’est une publicité LinkedIn Marketing Solutions et que déjà 575 personnes ont « liké » et 8, commenté.

Signaler une publicité

En cliquant sur les « … », un menu contextuel apparaît. Vous vous dites : « tiens, c’est une chance ! Je peux signaler une publicité ».

linkedin_amnésique_01

Et le choix de motifs est pléthorique en allant dans les détails, pour aboutir au résultat que les sirènes de LinkedIn nous promettent : « Je ne souhaite pas voir cette publicité dans mon fil de l’actu ».

linkedin_amnésique_02Et bien chiche ! Nous allons voir si LinkedIn est cap !

Hélas ! 1000 fois hélas ! L’intelligence artificielle veille aux grains (les grains d’or des recettes publicitaires). Car, quel que soit le motif que vous sélectionnerez, la même pub revient sur votre écran. Que vous le fassiez sur votre mobile, sur votre tablette ou, pour les plus archaïques dont je fais partie, sur votre PC !

N’hésitez pas à parcourir le « Je pense que c’est autre chose » qui est parfois bien vu, mais dont l’effet est tout aussi limité. Un peu comme les upgrades de vos applis, qui prennent de la mémoire de façon boulimique, finissent par planter votre smartphone et, au final, ne servent pas à grand chose de plus.

linkedin_amnésique_03Revenons à notre signalement pour avoir la paix. Vous avez choisi le motif (comme moi). Vous êtes sûr de ce que vous faites (comme moi) : Validation !

Et zou ! C’est envoyé !…

En plus, LinkedIn vous remercie ! Les apparences sont trompeuses.

linkedin_amnésique_04Microsoft – LinkedIn nous l’avait promis : c’est pour répondre à notre demande express « Je ne souhaite pas voir cette publicité dans mon fil de l’actu »

Mais, voilà : l’intelligence artificielle joue sur les mots ; c’est un souhait. Ce n’est pas « je ne veux plus voir cette publicité dans mon fil de l’actu ». Vous aviez fermé la porte à la publicité et la publicité de cet organisme revient par la fenêtre. Vous essayez à nouveau en fermant la fenêtre et la pub revient par la V.M.C !…

L’amnésie de l’I.A. de LinkedIn

Tant pis ! Microsoft et LinkedIn ne vont pas exaucer votre souhait. Vous continuerez à voir ces publicités. Cela doit être lié à l’amnésie de l’I.A.. Pour sûr, si on supprime les pubs, comment réussir à obtenir des clics, des taux de rebonds, … bref, des revenus. L’Intelligence Artificielle oublie que vous lui avez susurré à l’oreille « je ne souhaite plus voir cette publicité ». L’I.A. est à l’écoute, mais elle est un peu sourde ! 🙂

Alors vous ferez comme tout le monde : vous oublierez cette fonction inutile (je vous l’avais dit, les upgrades sont pour la plupart inutiles). Vous continuerez à voir les mêmes pubs dans votre fil de l’actu, et vous appellerez à la rescousse le grand méchant Skröll, si cher à Antoine Jambart(*), pour essayer de trouver le post suivant, toujours un peu plus loin dans votre fil de l’actu, jusqu’à la lassitude.

Mais, les géants du net oublient une chose : l’absence de prise en compte de nos demandes d’épuration publicitaire du fil de l’actu finira bien par faire comme pour la télévision : une partie des gens a cessé de la regarder.

féeOn vous l’a dit et répété : la fée Microsoft et le chevalier LinkedIn sont des personnages qui ne font briller que les yeux des enfants…

(*) Antoine Jambart est spécialiste des réseaux sociaux, notamment de LinkedIn. Son article sur Skröll est ici.

Illustration : photos libres de droit sur Pexels.com
Article publié également sur LinkedIn

#LinkedIn #Microsoft  #Internet  #TIC  #réseaux_sociaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.