Le projet PACTE et la guerre économique. (1)

Cat-conseil vous fait part de ses lectures. Elles alimentent la réflexion, surtout lorsqu’elles sont rapprochées de l’actualité.

J’ai relu avec plaisir le livre de Christian Harbulot et d’Eric Delbecque, intitulé « la guerre économique » dont la référence figure au bas de ce billet.

Ce livre prend un relief particulier alors que le projet PACTE (Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) est en phase de finalisation. Portée par Bruno Lemaire, cette loi doit permettre, entre autre, de dynamiser les PME et ETI, tout en restant très vigilant sur les opérations de prise de contrôle des entreprises françaises, grands groupes inclus, par des agents économiques étrangers.
Construire une passerelle entre le projet PACTE et le contenu du livre « La guerre économique » prend de la consistance. Il devient évident que les préoccupations de l’exécutif évoluent et qu’elles se rapprochent de sujets traités, en 2010, par les auteurs.

Les prises de contrôle.

Ce thème est abordé dans le chapitre 2 : « les formes de guerre économique ».

Christian Harbulot et Eric Delbecque énoncent quelques exemples d’atteinte à notre souveraineté par la prédation du capital d’entreprises importantes dans les domaines des hautes technologies. Ils expliquent les méthodes utilisées par les « investisseurs ». Si les intérêts économiques des acquéreurs sont évidents, le fait qu’ils soient liés à leur pays pour y transférer des technologies de premier plan l’est tout autant. Dans le chapitre 3 « Les acteurs de la guerre économique », les auteurs mettent en évidence qu’entreprises et États de même nationalité ont une certaine complicité et partagent des objectifs communs en matière de suprématie économique.

La loi PACTE en préparation permettra à la France de rejoindre les nations qui se sont déjà dotées d’outils efficaces pour lutter contre les acquisitions d’entreprise qui entrainent perte de technologies et de souveraineté nationale. La France élabore un équivalent de ce qui se fait depuis 1988 aux Etats-Unis, avec « l’amendement Exon-Florio ». Les Etats-Unis ont d’ailleurs eu la bonne idée d’adosser cette disposition au Small Business Act qui a pour but de favoriser le développement des PME américaines.

La loi PACTE conduira peut-être à cette cohérence déjà présente aux USA, en la copiant avec… juste 30 ans de retard et la perte de si belles industries françaises !

L’inquiétude de l’univers du numérique.

La sphère du numérique s’inquiète du contrôle accru de l’arrivée de capitaux étrangers dirigés vers les start-up. Ainsi Fleur Pellerin, administrateur de France Digitale, craint que l’émergence de champions français du numérique ne puisse plus avoir lieu si les capitaux étrangers sont trop freinés par le dispositif prévu par le projet PACTE.

Pour l’instant, il n’a pas été démontré que l’arrivée, jusqu’à maintenant sans contrôle, de capitaux étrangers a favorisé cette émergence souhaitée.

illustration_partie_1Les faits montrent plutôt le contraire : les acquisitions, par les géants du numérique, conduisent souvent à l’absorption du capital immatériel de la cible (ses brevets) pour le mettre au nom de l’acheteur. Dans le pire des scenarii, la fermeture de l’entité française a lieu (voir schéma).

Google est un prédateur de « jeunes pousses » qui n’auront pas eu le temps de devenir adultes. Ces dernières meurent en étant dépossédées de leurs brevets et de leurs innovations. C’est le cas de Sparrow (établissement fermé en 2013), mais également de Flexycore (établissement fermé à Rennes depuis 2014), ou encore de Capptain avec Microsoft (transféré de Rennes à Paris, toujours actif mais pour combien de temps ?).

L’intelligence économique a aussi pour but d’anticiper les pertes de contrôles des entreprises. Connaître l’investisseur, ses attitudes permet de pouvoir imaginer des solutions pour garder le contrôle au sein du conseil d’administration. Sauf si le possesseur de l’entreprise a choisi délibérément de la céder à autrui…

Arno Delanchy
Consultant-formateur
Agilité et résilience de votre entreprise.

Les sources

Prises de contrôle de jeunes pousses (start-up)

https://www.20minutes.fr/rennes/1393969-20140605-microsoft-met-main-start-up-rennaise
http://www.clubic.com/application-mobile/actualite-754645-google-ferme-sparrow-client-mail-2012.html
https://www.ouest-france.fr/google-une-start-rennaise-revendue-169-millions-deuros-1640126
Financiarisation des start-up
https://www.usinenouvelle.com/editorial/l-interview-management-l-ecosysteme-start-up-est-devoye-selon-nicolas-menet-et-benjamin-zimmer.N661554
Le projet PACTE
https://www.latribune.fr/economie/france/le-gouvernement-renforce-la-protection-des-entreprises-strategiques-francaises-768929.html
https://www.journaldunet.com/management/direction-generale/1206541-loi-pacte-2018-ce-que-prepare-bruno-le-maire/
https://www.usinenouvelle.com/editorial/edouard-philippe-veut-renforcer-la-protection-des-entreprises-francaises.N655334
Livre
Delbecque, Éric, et Christian Harbulot. La guerre économique. Paris: Presses universitaires de France, 1ère édition 2010.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.